vendredi 20 novembre 2015

Chronique 3 : The revolution of Ivy



Titre: The revoltion of Ivy
Auteur: Amy Engel
Édition: Lumen 
Pages: 322 pages



Synopsis : 


Née pour trahir et faite pour tuer... sera-t-elle à la hauteur ?
J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté.


 Il est temps pour moi d'agir, enfin.Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.



Mon avis: 



(Attention, risque de spoiler sur le premier tome)

Juste un mot pour qualifier ce dernier tome : magnifique. Je n'ai pas su lâcher ce livre avant de l'avoir fini. Cette saga reste un véritable coup de cœur. L'auteure a cette manière d'écrire qui nous empêche de fermer le livre avant la fin, toujours autant de suspense que dans le précédent. Je trouve la couverture encore plus belle que pour le premier tome, plus franche. L'intrigue m'a donné des frissons dès la première ligne.

On retrouve Ivy derrière la barrière, avec pour nouvelle mission : resté en vie. On l'accompagne tout au long de son périple, de nouvelles rencontres, de nouvelles émotions. D’autant plus que, la colère, la tristesse et la joie, la peur vient vous saluer. La peur de ce qui va arriver à ce personnage qu'on adore. J'ai apprécié retrouver Ivy dans ces conditions, voir comment elle peut se débrouiller, pouvoir à nouveau me fondre dans son personnage, dans sa peau, dans son rôle.

Les nouveaux personnages qui arrivent peu à peu dans l'aventure nous permettent de mieux comprendre l'histoire, mais surtout, ils ont des caractères différents, on les aime ou on les déteste, suivant les goûts et les couleurs de chacun. Personnellement, je les ai adorés, peut-être pas tous ou tout de suite, mais une chose est certaine, tous ont une place de choix dans l’histoire.

Je ne connaissais pas les éditions Lumen jusqu'à The book of Ivy, je suis curieuse de voir d'autres livres et auteurs de cette édition.



Franchement, je vous conseille cette saga, de la dystopie pure et dure.